Une thérapie sensorielle :   la méthode du Dr Vittoz

06/11/2018

Dès 1906, le Dr Roger Vittoz avait compris la puissance de guérison apportée par la relaxation et la conscience du moment présent. Il fut l'un des premiers à s'intéresser aux conséquences physiques du stress, des blessures intérieures et des émotions, avec déjà l'intuition de l'existence de la plasticité neuronale. Une révolution !

En 1906, lors d'une consultation, Roger Vittoz perçoit une vibration lorsqu'il pose sa main sur le front d'un de ses patients. Les caractéristiques de cette vibration correspondent à la nature de l'activité cérébrale

Marqué par cette découverte, il élabore une méthode qui englobe, sous forme d'exercices adaptés à la vie quotidienne de chaque patient, les dimensions physiques, mentales et émotionnelles du conscient. Une technique novatrice à une époque où corps et esprit ne jouent pas dans la même cour. Il affirme, sans l'ombre d'un doute, que l'état du patient dépend de la qualité de son fonctionnement cérébral. 


Un précurseur 

Fonctions cérébrales 

Né en 1863 en Suisse normande, Roger Vittoz sort très tôt des sentiers battus. Touché par un sérieux problème de santé, il s'intéresse de près à la dimension psychique de la souffrance. Contrairement aux grands analystes de son époque, les messages de l'inconscient ne lui parlent pas du tout. Pour soulager la souffrance de ses patients neurasthéniques (syndrome associant troubles fonctionnels tels que fatigue, céphalées, troubles digestifs et cardio-vasculaires, insomnie et troubles psychiques - anxiété, irritabilité, tristesse, angoisse), la réponse se trouve selon lui dans la conscientisation de la perception sensorielle. 

L'approche holistique de la santé était exceptionnelle, voire rarissime début 1900. Elle colle pourtant parfaitement avec l'idée que se faisait le Dr Vittoz de la prise en charge des patients. Sa méthode s'adresse à la personne entière: physique, morale, intellectuelle et spirituelle. Elle vise à rééduquer le contrôle cérébral, ou plus exactement à équilibrer le cerveau inconscient et le cerveau conscient. Des exercices simples ciblent les deux principales fonctions du cerveau, la réceptivité et l'émissivité. Le but est de redonner de la souplesse en ré-activant ces deux fonctions naturelles, et de retrouver in fine l'équilibre psychique. 

Le Dr Vittoz se fonde sur le fait que le cerveau est dans l'incapacité de recevoir et d'émettre en même temps. Si l'on souhaite mettre au repos la fonction d'émissivité (pensée, raisonnement), il faut donc mettre en marche celle de réceptivité (perception par les cinq sens). La vibration cérébrale ressentie par le thérapeute quand il place la main sur le front de son patient devient le fil conducteur de cette thérapie. La sensation qu'il perçoit est liée au travail cérébral de la personne. Un praticien peut donc nettement distinguer un cerveau calme d'un cerveau agité, encore faut-il qu'il soit confirmé et maîtrise bien son sujet. «La réceptivité absolue, c'est d'être en contact avec tout ce qui nous entoure », écrivait le Dr Vittoz. 

Mode d'action 

Centrée sur le développement de la conscience, sa démarche prend appui sur la perception sensorielle. Elle aide à la prise de recul sur les actes du quotidien, idées, pensées, émotions et environnement, afin de rétablir l'équilibre entre le mental et la réceptivité par les sens. Des exercices appropriés à chaque personne et situation visent à retrouver les sensations primaires; 
à renforcer la réceptivité en mettant de côté les pensées envahissantes; à favoriser la concentration; à développer les capacités mentales de choix, de mise à distance et de volonté.

Des pratiques régulières de visualisation, relaxation, prise de conscience du moment présent, respiration, centrage, canalisation des émotions ... vont soutenir la mise en place d'habitudes cérébrales positives améliorant le quotidien. Elles permettent de reposer le mental surmené, de le recharger en énergie, de vivre l'instant présent, d'assumer les difficultés avec une juste distance. Sur le long terme, la concentration, la mémoire, le sommeil, la détente et la gestion du temps et des émotions sont améliorés, l'estime et la confiance en soi sont renforcées, comme la capacité à choisir, décider et agir.


La réceptivité ou les prémices de la méditation consciente 

Sans se lancer dans l'arsenal des exercices qui visent à développer émissivité, concentration, mémoire et volonté, des exercices simples peuvent booster notre réceptivité - cette faculté essentielle que nous avons de recevoir par les cinq sens les vibrations du monde extérieur sans faire appel à l'interprétation intellectuelle. 

Ces exercices de réceptivité consciente  instaurent l'état de présence: voir, toucher, entendre, goûter, sentir, se relaxer, lâcher-prise. 

Il est tellement simple de s'accorder du temps, de choisir un lieu réel ou imaginaire et de se laisser porter par la beauté de la lumière, la douceur et les sons qui nous entourent, l'air pur qui inonde notre corps ...

Ou de s'accorder quelques minutes de marche consciente, pour le plaisir. 

Article de Nathalie Rigoulet, paru dans Alternative santé de nov 2018