Respirez, c'est le printemps

04/03/2019

La respiration est une fonction vitale dont on néglige trop souvent l'importance.  Inspirer et expirer en conscience et par le ventre est essentiel, aussi bien pour notre équilibre émotionnel que physique. Posture, tonus musculaire et souplesse s'en trouve améliorés, l'énergie est renouvelée et l'on évacue également les tensions. Alors qu'aujourd'hui, globalement, la qualité de l'air se dégrade, accordons une attention toute particulière au fait de nous oxygéner. Le printemps est là, c'est le moment de respirer au grand air et de nettoyer nos poumons

Respiration énergétique 

Proposé par la sophrologue Marie-Lise Trân-clinh-Hoè, cet exercice que l'on peut réaliser chaque matin libère le potentiel et l'énergie que l'on a en soi, nous faisant ainsi gagner en confiance. Il se révélera d'autant plus efficace que l'on aura déjà consulté un sophrologue au préalable. 

1. Debout Yeux ouverts, bras le long du corps, sans tension, jambes légèrement écartées et souples, les pieds s'enfoncent dans le sol.  

2. Sautiller sur place, s'étirer des pieds à la tête puis bâiller. 

3. Assis S'installer confortablement sur une chaise, les fesses contre le dossier et les mains à plat sur les cuisses. Fermer les yeux.  

4. Respirer la détente dans chaque partie de son corps: inspirer l'air par le nez en gonflant le ventre comme un ballon. Lentement, expulser l'air par la bouche, le ventre redevenant tout plat. Continuer à son rythme sans se presser. 

5. Expulser les "intrus" : Une fois tous les muscles relâchés, s'avancer au milieu de la chaise. Inspirer et prendre conscience de tous les intrus. Retenir l'air puis l'expulser doucement le plus loin possible. Recommencer autant de fois que souhaité. L'exercice permet également de mettre à distance tensions et angoisses. 

Inhalation purifiante 


Cette composition originale miseau point par Jérôme Marchin, herboriste-naturopathe, associe les propriétés expectorantes de l'eucalyptus, de l'épinette noire et du sapin de Sibérie aux vertus fluidifiantes de l'inule odorante, pour retrouver des voies respiratoires libres et dégagées.

Ingrédients 3 ml d'HE d'épinette noire (Picea mariana) • 3 ml d'HEde sapin de Sibérie (Abies sibirica) • 2 ml d'HE d'eucalyptus globuleux  (Eucalyptus globulus) • 2 ml d'HE d'inule odorante (lnula graveolens) 

Préparation et utilisation 

1. Après s'être lavé les mains, verser chacune des huiles essentielles de la recette dans un flacon compte-gouttes de 10 ml. Compter 25 gouttes pour obtenir 1 ml. Refermer le flacon, secouer un peu, la préparation est prête. 

2. Déposer quelques gouttes de ce mélange sur le tampon d'un stick inhalateur (en herboristerie ou en pharmacie), ou deux à trois gouttes sur un mouchoir en tissu. 

3. Inhaler quatre à cinq fois par jour cette synergie d'huiles essentielles, pendant cinq à six jours. 

Précautions d'emploi

Ne pas utiliser chez la femme enceinte ou allaitante ni chez les enfants de moins de 8 ans. Déconseillé aux personnes asthmatiques. 

Un air sain à l'intérieur 

1. Traquer les polluants invisibles

Produits ménagers et meubles vernis regorgent de formaldéhyde, ammoniac, toluène...

La parade ? Des produits et du mobilier Écolabel.

2. Aérer

Tous les jours et si possible toutes les pièces (cuisine et salle de bain en priorité), même s'il y a une ventilation.

Quinze minutes suffisent, avant 10 h et après 21 h pour éviter les pics de pollution. 


3. Installer des plantes dépolluantes 

Leur métabolisme permet d'absorber une quantité non négligeable de polluants. 

Au choix: caoutchouc, pothos, palmier bambou, lierre...

4. Diffuser des HE 

Pour assainir l'air, miser sur citron, tea tree, cannelle et ravintsara.


Extrait de la revue Plantes & Santé de Mars 2019, article de Sandrine Coucke-Haddad