L'Hypertension artérielle : comment s'en prémunir ?

05/11/2018

L'hypertension artérielle (HTA) est l'augmentation de la pression sanguine dans les artères. Pour l'exprimer, la médecine utilise deux chiffres. Une tension normale est de 120/70 (millimètres de mercure sur le manomètre) chez un adulte de 25 ans. 

Céphalées (maux de tête), palpitations, pertes de mémoire, mictions fréquentes, fatigue et irritabilité sont les symptômes les plus fréquents de l'HTA. Il est à noter que le plus souvent, elle évolue sans aucun symptôme.

En BioSanté, l'hypothèse de l'interdépendance des fréquences électriques du cœur et de l'estomac est retenue comme cause possible de l'HTA. Rappelons rapidement ici que le cœur assure le transport du sang, une pression minimum étant nécessaire dans le système cardio-vasculaire. Cette pression est sous l'influence de différents facteurs (fluidité sanguine, état des artères). Véritable « électrovalve» musculaire, il est sensible à toutes variations de fréquences électriques dans son entourage. Le cœur repose sur le diaphragme, muscle principal du thorax, et a pour voisin-direct l'estomac, organe dont la fréquence électrique est variable selon sa tension et les émotions qu'il « digère». Un trop-plein d'émotions négatives, comme le stress, modifie sa fréquence électrique et crée une hypertension émotionnelle. 

Solutions alimentaires et naturelles

Remplacez le sel industriel par des sels naturels, tamari, gomasio, sauce de soja et algues. 

Réduisez vos graisses saturées (crème fraîche, beurre salé, charcuterie) au profit d'huiles végétales (olive, carthame, pépin de raisin). 

L'ail fluidifie le sang et protège les parois cardio-vasculaires. Les poissons des mers froides (saumon, sardine, maquereau) sont naturellement riches en oméga-3, 6 et 9.  Ces graisses favorisent la gestion du stress et sont cardioprotectrices. 

La chaleur de l'été déclenche une déperdition importante d'eau qui favorise l'hypertension; une alimentation à base de légumes (courgettes, aubergines) et de fruits rouges (cassis, myrtilles, framboises ... ) est donc recommandée.

En associant plantes et huiles de poisson (brûleur de graisses et EPAIDHA) dans un même traitement, vous aurez une action efficace sur la cause de l'HTA en deux- trois mois. Les huiles essentielles trouvent ici leur pleine mesure. 

Pour les huiles essentielles (HE), les agrumes à zestes (Citrus) apaisants et relaxants sont à privilégier, l'HE de mandarinier (Citrus reticu!ata) et le petit grain bigaradier (Citrus aurantium) notamment L'HE d'ylang-ylang (Cananga odorata) est particulièrement recommandée pour son action sédative et hypotensive. Attention toutefois: l'usage externe de mandarinier est déconseillé, surtout en cas de grossesse, car son HE est dermocaustique (brûle la peau). Privilégiez son usage par olfaction. 

L'usage de l'homéopathie dépend de la cause de l'hypertension (digestive, tabagique ou alcoolique). Toutefois, un traitement de base peut être adéquat: Aconit en tubes-doses (9/15CH) et Arsenicum album, l'incontournable antistress en tubes granules (9 CH). 

L'amour contre l'hypertension artérielle

Il existe plusieurs manières de lutter contre l'HTA ou de la prévenir en amont.

Il est tout d'abord recommandé de pratiquer une activité physique régulièrement (marche, lo, natation ... ), de réduire progressivement alcool et tabac et de manger des légumes frais, des fruits rouges et du poisson gras. 

Plus surprenant, le fait de vous aimer, de vous faire aimer et d'aimer en retour serait aussi très efficace ... En effet, selon une étude du très sérieux American journal of Medicine, les personnes en manque d'affection sont plus sujettes à l'HTA.

Article de Patrick Hoor (Ostéopathe,), paru dans Alternative santé de nov 2018