Les Guerriers de la Lumière

01/02/2020

L'ombre est par définition l'absence de lumière ou du moins une réduction locale de l'intensité lumineuse. En fait c'est l'ombre qui définit la lumière.

Imaginez-vous dans un lieu sans ombre. Cela manquerait de relief et surtout ne vous renseignerait pas sur la forme des choses. C'est en regardant les ombres d'un objet, que nous parvenons à cerner de manière précise cet objet. Il n'existe aucune zone d'ombre mais seulement des zones moins éclairées que d'autres.

Seul le soleil n'a pas d'ombre, car il rayonne la lumière dans toutes les directions. Il est la lumière.

Au niveau de l'homme, un être "transparent" inspire confiance. Pourquoi ? Parce que les gens voient moins d'ombre en lui. Il le trouve un peu plus "lumineux" par rapport à eux-mêmes.

L'épanouissement est donc le chemin qui nous mène à découvrir nos zones d'ombres en les éclairant de notre envie de les rencontrer. Le seul fait de les reconnaître, de leur parler, suffit à ce qu'elles poursuivent leur chemin ailleurs qu'en nous. Ainsi, de rencontre en rencontre, notre niveau "d'illumination" vient à grandir jusqu'au jour où tout notre être est éclairé.

Alors, être un Guerrier de Lumière, ce n'est pas d'aller faire la guerre à l'extérieur de nous-mêmes. Mais au contraire, c'est aller à l'intérieur de soi, explorer, éclairer nos pans d'ombre. C'est aller tendre la main à toutes ces énergies bloquées qui vous empêchent d'être pleinement vous-même. Être libre, c'est d'abord se libérer de ce qu'il y a en nous de lourd et qui nous ralentit sur le chemin.

Là où il y a un guerrier, il y a des armes : 

1 - L'épée : C'est la principale arme et la plus noble car c'est l'épée de la Vérité. Elle est à double, tranchante comme toute épée. Sa manipulation demande dextérité et confiance en soi.

Pour la protéger de son tranchant, elle s'insère dans le fourreau de la sagesse jusqu'à la dague de la justice.

Sa poignée est ornée de tous les joyaux de la pensée et des attributs des grands Maîtres. L'usure de la poignée trahit l'expérience de son possesseur qui ne la sort que pour s'entraîner afin de maîtriser les éléments qui sont en lui.

Afin de pouvoir courir et sauter vite et ne pas se blesser, le guerrier fixe cette épée le long de sa colonne vertébrale dans le dos avec la poignée vers le haut dans le cas où il aurait à dégainer vite. La vérité est sa colonne vertébrale car sans vérité le guerrier n'est rien. 

2 - Le bouclier : C'est le second élément qui vient avec l'épée. Le bouclier est frappé de son emblème, qui dit d'où il vient. Il sert aussi à équilibrer le guerrier lorsqu'il se sert de son épée. Cet ustensile est le bouclier de la Connaissance, car nous ne pouvons pas manipuler l'épée de la Vérité avec justesse sans avoir acquis la Connaissance. Cette dernière est le fruit récolté de nos expériences.

Pour pouvoir courir et sauter vite et sans être encombré, le bouclier sera fixé dans son dos comme une carapace de tortue. Il peut alors protéger le guerrier des flèches du passé qui voudraient l'atteindre pendant qu'il court vers le futur.

Autant son épée est fixée avec une bandoulière en croix sur sa poitrine, le bouclier possède deux bretelles comme un sac à dos Le bouclier de la Connaissance doit pouvoir être déployé dans n'importe quelle situation à la vitesse de l'éclair quand quelque chose de suspect est en approche.

Le guerrier est comme un vigile toujours aux aguets, prêt à se protéger derrière la Connaissance avant d'être obligé de dégainer l'épée de la Vérité qui tranche. 

3 - L'armure : Elle est comme une seconde peau. Elle doit être souple et robuste tout en étant légère. Le guerrier de Lumière possède l'armure de l'Amour. Dans cette armure, il se sent confortable et en sécurité car il sait que c'est la plus grande de toutes les forces de l'univers et donc la meilleure protection qui puisse exister.

4 - Le casque : Celui-ci correspond à ce qu'il veut montrer de son ego. Cela va du bandeau pour éviter que ses cheveux de la liberté ne perturbent sa vue dans les moments critiques ou d'effort, au casque lourd plus ou moins décoré d'artifices quelconques ou d'inscriptions.

5 - Les gants : Le gant droit est celui de la fermeté et du courage tandis que le gant gauche sera celui de la douceur et de la compassion.

6 - Les bottes : Au contact avec le sol et donc avec la terre, la glaise, la boue et tous ses autres aspects, le guerrier de Lumière porte les bottes de la droiture, car il sait que lorsqu'un caillou est dedans ou que la chaussure devient trop petite, il se courbera obligatoirement. Donc la pointure de sa droiture devra être ajustée en fonction de sa croissance et de sa compréhension de l'Univers.

7 - Le poignard : Attaché à la ceinture ou planqué dans l'une de ses manches, son poignard est celui de l'humour et de l'autodérision. Le guerrier de Lumière sait qu'il joue un jeu et qu'il ne se bat que contre lui-même. Dans ces moments de trouble, il pourra alors soit rire de lui-même et de ses enfantillages tandis qu'il pourra lâcher des quolibets pour déstabiliser ses adversaires.

Rappelons-nous : la plus grande victoire est celle de ne pas faire la guerre. Ni vainqueur, ni vaincu mais seulement des frères qui fêtent leurs retrouvailles à travers toute la palette des qualités humaines.

Nous sommes tous, des Guerriers de la Lumière car nous sommes tous ici sur Terre afin d'affronter nos zones d'ombre intimes. Soyons donc indulgent quand nous rencontrons d'autres guerriers tout débraillés avec la clope dans une main et la bouteille dans l'autre. Éprouvons de la compassion quand nous croiserons ceux qui ne vivent que par les cicatrices du passé. Soyons miséricordieux pour ceux qui tendent la main pour avoir à manger car ils ont oublié qui ils étaient.

En nous, en chacun de nous, il y a un guerrier venu œuvrer sur Terre. Beaucoup ne s'en rappellent plus car le voile de l'oubli posé à leur naissance ainsi que la pression culturelle et familiale, ont fait qu'ils n'ont pu se redresser, se tenir droit et découvrir que toutes leurs armes et tous leurs dons n'attendent qu'eux pour briller à la vue de tous.

Soyons donc dans notre verticalité en étant dans notre vérité. Redevenons ces Guerriers de la Lumière. Lâchons nos « mauvaises habitudes », nos fausses croyances.

Osons être nous-mêmes !

Extraits « Les Guerriers de la Lumière » de Laurent Dureau