Les émotions

26/01/2021

Introduction :

Définition du Larousse : "Une émotion est une réaction affective transitoire d'assez grande intensité habituellement provoquée par une stimulation venue de l'environnement."

L'émotion est donc une sensation intense qui se produit sous l'influence d'un événement perturbateur d'origine extérieure ou/et intérieure.

Par exemple, la réaction à une situation de stress, d'agression verbale ou de violence, peut engendrer des états affectifs vifs dont l'intensité varie d'un individu à l'autre.

L'émotion est au cœur de l'être humain, elle est au centre de toute relation. La complexité des rapports humains vient également du fait que nous ne sommes pas égaux face à la gestion de nos émotions et à la gestion de l'expression des émotions des autres.

Face un événement perturbant, tel que, le divorce, la perte d'emploi, le décès d'un être cher, etc..., certaines personnes ont :

  • des réactions émotionnelles « dites normales »
  • d'autres ont des réactions émotionnelles « dites exagérées »
  • d'autres, au contraire, manifestent un sentiment d'indifférence, voire d'insensibilité face à ces mêmes types d'événements.

Cela est liée à la place des émotions dans la structure de l'homme : entre l'espace physique/énergétique et l'espace mental.

La sphère émotionnelle

La sphère émotionnelle ou corps émotionnelle, ou corps astral, ou corps du désir contient toutes nos émotions, toutes les énergies liées à nos émotions.

Cette sphère va être en interaction avec :

  • l'espace mental : elle va recevoir les informations de notre environnement via les 5 sens, après analyse du mental.      
  • l'espace physique : elle va agir sur le corps physique en le dynamisant ou en l'appauvrissant.

Le corps émotionnel est un réservoir d'énergie plus subtile et bien plus puissante que celle contenue dans le corps physique.

Chaque émotion possède :

  • une coloration : rouge pour la colère, noire pour la peur, gris pour les angoisses, jaune grisâtre, sombre pour la tristesse, jaune pour la joie.
  • une intensité : de faible à très puissante (comme une forte colère !!!) .
  • une direction : vers l'extérieur de soi (elle est centripète et nourrit ou détruit l'autre), vers l'intérieur de soi (elle est centrifuge et me nourrit ou me détruit).
  • un point d'appui dans le corps : la colère s'appuie sur le foie et le pancréas, les peurs s'appuient sur les reins, les angoisses s'appuient sur l'ensemble rate/estomac, la tristesse, la mélancolie s'appuient sur les poumons, la joie s'appuie sur le cœur.

Gérer ses émotions

Les émotions, quel qu'elles soient, sont très difficiles à combattre de front. De manière générale, il va falloir chercher à diminuer leurs intensités, leurs fréquences, les durées de la crise

Pour cela il va falloir améliorer sa gestion des émotions 

  • Maitrise de la respiration : utiliser autant que possible la respiration abdominale
  • Apprendre à se re relaxer en toute situation : faire des micro-siestes, s'accorder du temps de récupération quotidiennement, marcher calmement en pleine nature...
  • Pratiquer un sport, une activité ...défouloir  : courir, nager, vélo, danse, foot...
  • Pratiquez une activité rééquilibrante : yoga, taïchi, zen, ...
  • Equilibrer son alimentation en fonction de ses émotions : Lorsque vous sentez perturbée émotionnellement, diminuez la quantité de nourriture absorbée, le système digestive est alors en sous régime. Adaptez votre nourriture. Privilégiez la nourriture qui vous apaisante et évitez voir supprimez les nourriture qui vous excite, qui vous rende apathique
  • Ajuster votre quotidien en accord avec votre éthique spirituelle
  • Et si besoin, entamer une travail thérapeutique sur vous même : développement personnel